Bahati et AFDC-A paralysent Bukavu

0
87

Après avoir lancé officiellement la campagne électorale de son regroupement politique Alliance des forces démocratiques du Congo et Alliés -AFDC-A-, samedi 24 novembre 2018 à la Foire internationale de Kinshasa -FIKIN-, Modeste Bahati Lukwebo, autorité morale de cette plate-forme politique et électorale a choisi la ville de Bukavu comme première étape où il a donné le coup d’envoi, samedi 8 décembre 2018. Le chef-lieu de la province du Sud-Kivu a refusé du monde. Au port Ihusi où il a accosté à 10h30’ -heure locale-, c’est une foule immense, estimée à des dizaines des milliers des personnes, qui est venue accueillir celui que les Bukaviens appellent affectueusement Mpenda Watu. Avec cette véritable démonstration des forces, une caravane motorisée s’est improvisée provoquant ainsi un embouteillage monstre. C’est à la Place de l’indépendance que les cadres, militants et autres sympathisants de l’AFDC-A attendaient leur leader qui est également candidat député national n°44 dans la circonscription électorale de Bukavu. Devant cette marée humaine, le président et autorité morale de l’AFDC-A s’est adressé à ses frères et sœurs en swahili.

Ce digne fils du Sud-Kivu a exhorté ses potentiels électeurs à voter utile pour le développement et l’émergence de la RD-Congo en général, et de leur province en particulier. «Les candidats AFDC-A -députés nationaux et provinciaux sont les personnes qui incarnent cette vision. Le candidat Président FCC Emmanuel Ramazani Shadary est la personne bien indiquée pour emmener la RD-Congo à l’émergence et continuer ainsi l’œuvre commencée par le Président de la République Joseph Kabila Kabange», a indiqué Modeste Bahati avant de procéder personnellement à la présentation de tous les candidats AFDC-A de Bukavu et ceux d’autres territoires.

La caravane motorisée s’est poursuivie dans toutes les communes de la ville. Tout au long de son parcours, le cortège était intercepté plusieurs fois par la population qui tenait absolument à communier avec son leader. Au niveau du quartier Mosala, dans la commune de Kadutu, Mpenda Watu comme on l’appelle affectueusement est descendu de son véhicule pour consoler une famille éplorée qui a perdu un de ses membres. «Bahati a ainsi prouvé encore une fois qu’il est un leader incontesté de la ville de Bukavu et de la province du Sud-Kivu», s’est exclamé un sympathisant. Et d’ajouter: «depuis le début de cette campagne, jamais un candidat député national n’a mobilisé des milliers de personnes comme Bahati Lukwebo avec son regroupement AFDC-A qui est le plus significatif et mieux organisé du pays». Modeste Bahati a paralysé la ville de Bukavu, qui a connu une ambiance inhabituelle samedi 8 décembre 2018.

Sages conseils de Mgr François-Xavier Maroy

L’AFDC-A plaçant Dieu avant toute chose, sur la Place de l’indépendance, tout a commencé par une prière dite par le Pasteur Kyembwa wa Lumona, ancien gouverneur du Sud-Kivu. Bahati Lukwebo a également participé activement à la messe d’action de grâce organisée à la Cathédrale de Bukavu en faveur de tous les candidats à la magistrature suprême, aux législatives nationales et provinciales de la ville de la province du Sud-Kivu. Une initiative de l’Archevêque de Bukavu, Monseigneur François-Xavier Maroy qui a lui-même présidé cette eucharistie. Le prédicateur qui s’est inspiré du passage de la Bible tiré du livre de Luc 3: 1-6, a demandé aux candidats d’êtres les véritables porteurs du changement. L’officiant a tenu à leur rappeler que les élections c’est comme une compétition de football. Quand on s’y engage, on y va pour gagner mais il faut aussi s’attendre à une défaite, car c’est la volonté de Dieu qui se réalise dans tous les cas. Il a appelé les uns et les autres au fair-play. «Vous allez au front comme enfants d’une même famille. Ceux qui gagneront et ceux qui ne gagneront pas rentreront tous dans la maison de leur père, ils partageront le même repas privilégiant la cohésion de la famille. Le match retour se jouera lors de l’autre cycle électoral, après celui du 23 décembre 2018», a conseillé l’Archevêque de Bukavu tout en recommandant aux candidats qui seront élus à revenir pour rendre grâce à Dieu. Après ces sages conseils, le prince de l’église a  béni tous les candidats. Pour sa part, Modeste Bahati s’est félicité de cette initiative, remerciant l’Archevêque de Bukavu pour cette eucharistie qui a permis à tous les candidats toutes tendances confondues de recevoir la bénédiction divine en vue de bien battre campagne électorale. Une autre messe sera dite le samedi 22 décembre 2018 pour recommander le jour du vote entre les mains de Dieu.

 

Même ambiance au Nord-Kivu

La même ambiance était au rendez-vous lorsque Modeste Bahati est arrivé à Goma, au Nord-Kivu, en provenance de Kinshasa, jeudi 6 décembre dernier. L’autorité morale de l’AFDC-A a été accueilli à sa descente d’avion à l’Aéroport international de Goma, par une délégation conduite par Maguy Rwakabuba, en sa qualité vice-président du regroupement politique AFDC-A. Des milliers de personnes ont accompagné Modeste Bahati qui a visité les équipes de football Bukavu Dawa et As Mungano internées pour préparer la compétition. Il  a encouragé les joueurs  avant de signifier que son regroupement AFDC-A met l’accent sur l’épanouissement de la jeunesse à travers la culture et le sport. La caravane motorisée organisée sur place l’a conduit à travers toutes les grandes artères de la ville de Goma.

 

Soutien total à Shadary

La salle  Children’s voice, située dans le quartier Virunga non loin du Rond-point Mutinga était le point de chute. Dans cette salle pleine comme un œuf, Modeste Bahati a remercié la population de Goma pour l’accueil chaleureux lui réservé. Il a en outre demandé aux Gomatraciens de voter massivement pour Emmanuel Ramazani Shadary, candidat n°13, à la présidentielle pour l’émergence de la RD-Congo. Il a également insisté en demandant à la population de Goma de voter tous les candidats sur les listes de l’AFDC-A. A cette occasion, les candidats AFDC-A nationaux comme provinciaux -ceux de la ville de Goma ainsi que les candidats des autres territoires  ont été présentés au public.

 

Christian BUTSILA

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom