Archidiocèse de Kinshasa : Ambongo archevêque, Monsengwo cardinal

0
38

Pas de confusion. Monsengwo entre dans l’histoire comme premier archevêque émérite de Kinshasa. Il cesse d’être archevêque de Kinshasa mais garde son rang de cardinal avec honneurs et dignité dus à ce titre. Il pourra dire les grandes messes partout à travers le pays, explique un habitué des rites catholiques.

 

Pendant que l’Eglise célébrait la fête de Toussaint, le Saint-Père, le Pape François a procédé lundi 1er novembre, à la nomination de Mgr Fridolin Ambongo Besungu comme nouvel archevêque métropolitain de Kinshasa. Celui qui a  été jusqu’ici archevêque coadjuteur succède ainsi au Cardinal Laurent Monsengwo Pasinya. Ce prince de l’Eglise catholique vient d’être confirmé pour coordonner les activités pastorales de l’archidiocèse de Kinshasa comme province ecclésiastique qui comprend les diocèses de l’ex Bandundu, du Kongo central et de la capitale Kinshasa.

«Je crois que c’est un peu dans l’ordre des choses. J’ai été nommé non comme auxiliaire mais comme coadjuteur, cela signifie que dans la planification du Saint-Père, il y avait le projet de succession», a-t-il affirmé. En acceptant la renonciation du gouvernement pastoral de l’archidiocèse de Kinshasa, en RD-Congo, «le premier sentiment qui me vient à l’esprit, c’est d’abord une action de grâce au Seigneur en cette journée de la Toussaint; lui qui m’a appelé à cette charge en ce jour, il prendra aussi toute les précautions pour que les saints du ciel puissent me venir en aide pour porter à bien ma charge», a déclaré le nouvel archevêque fraichement nommé.

Qui est Fridolin Ambongo?

Né le 24 janvier 1960 à Boto, dans la province du Nord-Ubangi, précisément dans le diocèse de Molegbe, il s’engage dans l’Ordre des frères mineurs capucins -OFM-après ses études de philosophie au séminaire de Bwamanda et de théologie à l’Institut Saint-Eugène de Mazenod de Kinshasa. Il prononce ses premiers vœux en 1981 et ses vœux perpétuels en 1987. Il est ordonné prêtre le 14 août 1988 et a ensuite entrepris ses études doctorales en Théologie morale à l’Académie Alphonsienne de Rome. Par la suite, il a enseigné la théologie morale à l’Université Catholique du Congo -UCC-, alors Facultés Catholiques du Congo, et au Grand Séminaire Saints Pierre et Paul de Lisala.

En 2004, il est nommé évêque de Bokungu-Ikela, dans la province de l’Equateur et a été sacré évêque le 6 mars 2005. Une expérience pastorale qui n’était pas du tout facile pour lui. Un diocèse enclavé, nous dira-t-il un jour. On l’appelait d’ailleurs «l’évêque à moto», vu les conditions difficiles de transport qui l’obligeaient à user les deux-roues pour ses visites pastorales. Avant de devenir évêque, il a été Supérieur du district des Frères mineurs capucins en Afrique et Président national de l’Assemblée des Supérieurs majeurs -Asuma. En 2008, le Pape Benoît XVI l’a nommé administrateur apostolique de Kole, un diocèse situé au centre de la RD Congo. Il est en même temps président de la Commission épiscopale «Justice et Paix» et de la Commission Episcopale des Ressources Naturelles. Le 6 mars 2016, le Pape François le nomme administrateur apostolique de Mbandaka-Bikoro, avant de le nommer, le 12 novembre 2016, archevêque du même archidiocèse. En juin 2017, il est élu par ses frères évêques, vice-président de la Conférence épiscopale nationale du Congo -CENCO. Le 6 février 2018, il est nommé archevêque coadjuteur de l’archidiocèse de  Kinshasa.

C’est pratiquement en pleine période pré-électorale que Mgr Ambongo est nommé  archevêque de Kinshasa, dans un environnement sociopolitique mouvementé. Il se  dit être conscient de la portée de la charge qui l’attend. «Etre archevêque de Kinshasa ce n’est pas la même chose qu’être évêque de Bokungu-Ikela. Il y a toute la dimension nationale de cette charge, évidement cela effraie. Mais en même  temps j’ai aussi cette confiance que quand le seigneur appelle à une charge, lui-même donne les moyens nécessaire pour l’assumer», a-t-il laissé entendre.

Brice NLANDU

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom