9èmes JDF: Ngobila promet une bonne organisation à Kinshasa

0

La ville province de Kinshasa va abriter en 2021 les 9ème Jeux de la Francophonie. C’est dans ce cadre que le gouverneur Gentiny Ngobila Mbaka a reçu, lundi 21 octobre 2019 au Fleuve Congo hôtel, les différentes parties prenantes à l’organisation de ces activités culturelles et sportives. Au cours de cette cérémonie, le ministre d’État en charge de la Coopération internationale et intégration régionale, Peppin Guillaume Mandjolo a procédé à la signature du cahier des charges consacrant la ville de Kinshasa pour abriter ce prestigieux événement de la Francophonie. Prenant la parole à cet effet, le premier citoyen de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka, s’est dit honoré par le choix porté sur sa ville. Pour le gouverneur de Kinshasa, accueillir cette activité culturelle et sportive constitue un défi majeur. A cette occasion, il a relevé que bien que le temps imparti soit court, l’enjeu n’est pas insurmontable. Ainsi, Gentiny Ngobila a rassuré que la ville de Kinshasa ne ménagera aucun effort pour gagner ce pari. A l’en croire, il sera question de mettre ensemble toutes les énergies positives afin de converger vers une vision commune.

«En tant que 1ère ville francophone, Kinshasa se sent flattée», a déclaré avec fierté l’initiateur de l’Opération Kinshasa bopeto. Peu avant de clore son propos, le gouverneur Ngobila a remercié Zeina Mina, Directrice du comité international des Jeux de la Francophonie, pour avoir fait le déplacement de Kinshasa. Par ailleurs, le patron de la ville de Kinshasa en a profité pour solliciter un accompagnement de son comité pour la réussite de ces Jeux de la Francophonie.
Pour sa part, le ministre d’État à la Coopération internationale et intégration régionale a signifié que l’organisation de cette activité culturelle et sportive est une très belle opportunité pour la RD-Congo, dans la mesure où toute l’attention sera focalisée sur ce géant au cœur de l’Afrique. «Véritable occasion pour notre pays d’exprimer toute sa diversité culturelle en faisant référence au prestigieux combat de boxe organisé à l’époque à Kinshasa entre Ali Mohammed et Georges Foreman», a-t-il indiqué. Le ministre d’État a épinglé que Kinshasa va faire parler d’elle parce que d’ici à 2 ans, elle sera à la hauteur grâce à l’Opération Kinshasa bopeto lancée il y a quelques jours par le Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo.

OK

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom